St-Etienne : Cycle de conférences : les femmes dans l'Art Contemporain

 

Un cycle de 3 conférences, les  24 avril, 19 mai et 19 juin 2014.

 

 " Les femmes artistes dans l'art contemporain ", par Cécile EGGER.

 

Pour comprendre un peu mieux l'Art Contemporain, et la place des femmes artistes dans cet univers !

 

Horaires : 18h30 accueil – conférence 19h00-20h30 - cocktail jusqu'à 21h30.

 

Lieu : MAISON DES ASSOCIATIONS

Adresse :4 rue Malraux à ST ETIENNE

 

 Inscrivez-vous

 

- 1ère conférence :

« Années 60 / 70 : quand les femmes artistes sortent de l'ombre... »

 

Pourquoi de nombreuses femmes artistes gagnent-elles en visibilité à cette période, comme une vague et non plus en figures isolées ? Quels sont les facteurs multiples qui contribuent à leur présence croissante sur la scène artistique ?

 

 

Lors de cette première conférence, Cécile Egger les changements significatifs opérant dans le champ de l'art et l'apparition de nouvelles pratiques artistiques dans le contexte historique des années 60 / 70 : si ces décennies sont celles de la 2ème vague du féminisme et de nouveaux enjeux sociétaux, il s'agit aussi de la période charnière où l'art contemporain trouve ses origines.

 

 

 

- 2ème conférence :

« Pratiques artistiques contemporaines : le corps comme lieu de l'oeuvre »

 

Au travers de diverses oeuvres contemporaines, j'aborderai la façon dont les femmes artistes questionnèrent en premier lieu la représentation du corps féminin et firent basculer celle-ci dans des actes parfois radicaux de réappropriation de leurs propres corps, ainsi que de leur sexualité.

 

Convoquant leur corps comme lieu de l'oeuvre d'art, des artistes s'attaquent en profondeur à la question des genres et aux stéréotypes qu'ils véhiculent, dans le courant de pensée de philosophes telle que Judith Butler et ce jusqu'à aujourd'hui..

 

 

 

- 3ème conférence :

« Pourquoi n'y a-t-il pas - davantage- de grandes femmes artistes … ? »

 

Dans son ouvrage de 1929, « Une chambre à soi », Virginia Woolf posait la question des conditions de la production d'une œuvre littéraire par une femme.

 

Cette question, toujours actuelle et transposable aux arts visuels, précède celle de la réception d'œuvres produites par des artistes femmes et de leur inscription dans l'histoire de l'art, enjeu de taille soulevé par des historiennes d'art telles que Linda Nochlin (qui posait cette même question en 1971 : Why have there been no great woman artist ?) ou en France, Elisabeth Lebovici et Catherine Grenier...

 

 

 Inscrivez-vous !

Écrire commentaire

Commentaires : 0